BLOG

J'ai décidé de reprendre mon activité doucement, en extérieur ou à votre domicile uniquement. Mon home-studio était déjà en période transitoire pour cause de déménagement, je ne peux malheureusement pas me permettre de vous accueillir chez moi comme je le pensais faute de place et surtout parce qu'avec mon petit bonhomme à la maison en permanence, il m'est compliqué d'assurer la sécurité sanitaire de tout le monde ! Cela m'attriste car le home studio me tient vraiment à coeur, j'avais plein d'idées pour vous créer un bel espace cocooning pour vos photos... Mais ce n'est que partie remise !


En attendant voici les règles que j'ai mis en place pour cette reprise :

_ Port du masque obligatoire durant toute la séance pour moi.

_ Lavage des mains réguliers, plusieurs fois pendant la séance, notamment lors de la signature du contrat si celle-ci ne peut pas être fait au préalable.

_ Aucun contact physique. Cela veut dire, chers futurs parents, que les photos de naissance de vos bébés se feront uniquement dans vos bras, ou bébé posé et manipulé par vos soins, en fonction de vous et de votre aisance.

_ Pour les séances à domicile, je prendrais sois de toucher le moins de choses possibles chez vous.

_ Le règlement devra être préparé à l'avance dans une enveloppe et je vous mettrai une pochette a disposition pour l'y déposer.


Voilà pour le moment, j'ai hâte de vous retrouver, le contact humain me manque terriblement !

Restez prudents surtout, et à très vite !




12 vues

Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas réalisés d'autoportraits ... Je n'ai jamais trop aimé ça, je préfère nettement être de l'autre côté de l'objectif, ou a la rigueur photographiée par un collègue photographe. Mais j'ai beaucoup réfléchi sur moi-même ces derniers temps, et ça m'a donné envie de retenter l'expérience, avec ma nouvelle "maturité" (On y croit hein ? :p).

Le sujet qui me taraude le plus est de loin mon rôle de maman. Cela fait plus d'un an que j'ai mis au monde ce petit être adorable, mon fils ... Je l'aime tellement que ça me fait mal parfois ! Je ne sais pas si c'est normal, mais c'est que je ressens, et j'ai appris à la dure depuis sa naissance qu'il est primordial d'accepter ce que l'on ressent sans se juger, ni s'auto-flageller. Parce que voyez-vous, comme beaucoup de jeunes mamans même si cela reste à mon sens un sujet tabou, je n'ai pas bien vécu les premiers mois de vie de mon fils. Je m'attendais à tout autre chose, on m'avait décris tellement de bonheur, une période si merveilleuse que je devais être heureuse à la première seconde ... et bien je suis tombée de très haut. Et ça a été extrêmement douloureux.

La première chose qui m'a frappée, c'est que je ne savais plus qui j'étais. Et que je ne "reconnaissais" pas mon bébé. Alors évidemment quand il a été posé sur mon ventre juste au moment de sa naissance, j'étais béate, je n'en revenais pas, je ne pouvais pas détacher mon regard de lui, je ne calculais absolument plus rien de ce qui se passais autour de moi (l'équipe médicale a certainement du me répéter 3 fois les questions avant que je les entendent). Mais j'avais la sensation de le connaitre lorsqu'il était dans mon ventre, nous avions cette relation privilégiée, et là je devais apprendre à le connaitre différemment. Du coup, quand je le regardais, je me souviens m'être dit "C'est bizarre, je le reconnais et en même temps, je ne le reconnais pas".

Puis dès le deuxième jour est arrivé le baby blues ... si vous n'en avez pas fait, quelle chance ! C'est affreux ! Et ça a bien duré 15 jours. Heureusement j'étais très entourée, je me sentais incapable de m'occuper de mon bébé toute seule. L'allaitement ne se passait pas bien à mon sens, j'étais épuisée, je pleurais tout le temps, pour tout et n'importe quoi. J'avais l'impression d'être une mauvaise mère qui n'aime pas son bébé assez fort. Je me souviens que je n'arrêtais pas de me dire "Mais c'est pas normal, je devrais être heureuse et je ne le suis pas, quelque chose ne tourne pas rond chez moi, je suis horrible ... etc.". Mention spéciale à mon mari qui a assuré comme un chef, s'occupant de 2 bébés qui pleuraient tout le temps du coup ... :) Cette période a été et restera je pense la plus traumatisante pour moi, d'autant que je ne m'attendais pas du tout à le vivre comme ça ! (On a beau vous prévenir dans les livres ou sur la maison des maternelles, quand ça arrive en vrai ... je ne pense pas qu'on puisse s'y préparer en fait !).

Ensuite, je dirai que les 3 premiers mois ont été les plus difficiles, physiquement et psychologiquement. Bébé avait un RGO (reflux interne, donc des brûlures de l’œsophage atroce, mon pauvre bout de chou), il était impossible de le faire dormir allongé. J'ai donc vécu mon 4ème trimestre de grossesse : Porter bébé en écharpe pour qu'il puisse enfin faire des vrai siestes (sinon c'était des micro siestes de 10 minutes ... même pas le temps de prendre une douche ^^). J'adorais le porter en écharpe ... mais ça aussi ça a finit par devenir un poids car j'étais obligée de le faire tout le temps pour qu'il puisse dormir. C'est là qu'on commence à se sentir coupable, car on aime son bébé, mais p***** on voudrait bien qu'il dorme au moins 1 fois, 1 heure dans la journée ailleurs que sur nous ... Et bim ! Je me sens coupable, je craque, je pleure. Je ne compte plus le nombre de fois ou ça m'est arrivé. Je remercie grandement ma maman, qui dans cette période venait nous relayer à 4h du matin quand nous n'en pouvions plus car nous n'avions pas dormi plus d'une heure d'affilée, et qu'il fallait remettre bébé en écharpe (Oui car heureusement, la nuit il arrivait quand même à dormir quelques heures dans son cododo ou son lit !). Ensuite, les choses ont doucement évolué, il a finit par accepter de dormir en poussette aussi, donc on était partis pour les promenades/siestes, et je pouvais un peu reposer mon dos. Je vais pas vous mentir, j'en avais marre de devoir me promener 3 fois par jour pour qu'il dorme ! Mais c'était un pas en avant, et je tachais (quand j'avais réussi à dormir un peu) de me concentrer sur le positif !

J'aurais tellement d'anecdote à vous raconter sur cette période ... mais le texte est déjà assez long, donc je vais continuer mon histoire, son histoire.

Je lui ai donc appris progressivement à dormir dans son lit, et cela aura duré quand même 4/5 mois ... Il a fait ses nuits à 3 mois environ (20h à 5h30 wouhou !!!), ce qui est plutôt pas mal, si seulement je n'étais pas devenue insomniaque... Le médecin me dit que j'ai juste une grosse dette de sommeil, comme tout jeune parent, me donne des traitements ... qui ne fonctionnement pas vraiment, voir pas du tout. Et puis, je ne suis pas fan des médicaments, surtout les somnifères, mais je n'en peux tellement plus que je suis prête à essayer. Après 4 ou 5 essais de traitement, il y'en a un qui fonctionne. Mais dès que je l'arrête, je ne dors plus ... Je vous le dis, l'insomnie, c'est l'enfer. Ne pas réussir à s'endormir, en particulier, car il y'a plusieurs type d'insomnie ... C'est une vraie torture de ne pas réussir à dormir, malgré la fatigue, malgré tout ce qu'on essaie de faire (et de ne pas faire !) pour.

Aujourd'hui, après de long mois d'efforts, mon fils fait enfin des siestes dans son lit, et dors correctement la nuit. Bon, ce sont rarement des longues siestes, mais il a un rythme à peu près défini, ce qui me rassure et m'apaise (un peu).

Je me bats toujours contre l'insomnie. C'est aujourd'hui le plus gros problème dans ma vie. La plus grande source de stress (à côté des angoisses classiques qu'il arrive quelque chose à un membre de ma famille et en particulier mon fils bien sur). C'est pourquoi je me suis retrouvée à faire beaucoup d'introspection, de méditation, pour essayer de m'en sortir.

C'est pour ça que j'ai eu envie de faire ces photos. Parce que je ne suis plus la même, et pourtant je suis toujours moi-même. Je me suis "forcée" à appliquer à moi-même ce que je fais pour vous d'habitude. Vous qui venez me voir pour des photos au naturel, en toute simplicité. Je retouche très peu de choses sur vous. Un bouton par ci, une petite griffe de chat sur la main, des cernes un peu trop marquées que j'atténue. Mais c'est vraiment extrêmement léger. Il y'a quelques années, je n'aurais pas été capable de ne pas me retoucher : J'aurai gommé les "défauts" que je n'aime pas chez moi, j'aurai lissé ma peau pour retirer ce côté granuleux que je déteste, gommé complètement les cernes et poches que j'ai sous les yeux, affiné mes épaules trop larges ... Mais plus maintenant. Grâce à mon fils, j'ai appris à m'accepter telle que je suis. J'ai appris que l'esthétique, c'est secondaire (En même temps, quand tu as à peine le temps de prendre une douche sur la journée, tu es juste heureuse d'avoir pu laver tes cheveux :p).

J'ai appris à m'accepter comme je suis (bon j'y travaille toujours hein) : J'ai 30 ans, j'ai des rougeurs et la peau granuleuse, des cernes, les yeux injectés et fatigués. J'ai des pattes d'oies aussi, et des nouvelles rides sur le front. J'ai les épaules larges comme la gymnaste que je suis, j'ai un menton trop court et fuyant que je déteste, j'ai des racines foncées de ouf, mon chignon est en pétard, mais c'est comme ça que je les aime. Je me suis maquillée comme j'aime le faire, j'ai un mis un t-shirt de groupe trop grand et un jean craqué. Je suis comme je suis. Je suis moi même, je ressens ce que je ressens, et il n'y a rien à y faire à part l'accepter.

Bref, je suis MOI.

J'avais besoin d'écrire ce texte. Je ne sais pas pourquoi, c'était spontané, absolument pas réfléchi, et d'ailleurs peut-être est-il décousu, mais tant pis, il est sincère, et c'est le principal. Merci (et bravo !) si vous l'avez lu jusqu'au bout. Je sais qu'il peut paraître négatif mais pour moi c'est tout le contraire :) J'ai envie de vous dire : vous êtes tous beaux, tels que vous êtes. Vous avez le droit de ressentir les choses que vous ressentez. Ne vous jugez pas. Et ne laissez pas les autres vous juger.

Portez-vous bien.


Céline









#portrait #portraiture #photographe #photographer #photo #photoshoot #shooting #lille #nord #lifestyle #cocooning #home #athome #maison #adomicile #autoportraits

19 vues
  • Leya Art

La période 9-10 mois est parfaite pour photographier vos petits monstres : ils commencent à se déplacer, mais ne vont pas trop vite ! Je réalise ce type de shooting à votre domicile, de cette façon bébé est à l'aise dans son environnement, et il dispose de ses jouets :) /infos/ /tarifs/ /contact/

#portrait#photographeportrait#photographe#photographie#photographer#photo#lille#ronchin#lesquin#nord#norddefrance#outside#extérieur#lifestyle#photographelifestyle#lifestylephotographer#lifestylephotography

13 vues

© 2014 by Céline Rogez created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now